Actions sociales

Les « Œuvres Sociales » sont une préoccupation majeure de la Compagnie du SARTO.

Il est vrai qu’une Association telle que la nôtre, créée pour défendre à l’origine les vins de Savoie, puis s’étant élargie à la défense des valeurs du terroir et de l’esprit, cultivant l’amitié et la convivialité ne peut manquer d’ajouter la solidarité à son idéal.

Car tel est notre idéal :

                                                          Amitié, convivialité, solidarité.

La Compagnie du SARTO s’efforce de procéder à des dons directement utiles à destination de personnes en difficulté, agissant là où les aides institutionnelles n’agissent pas. Le SARTO se veut ainsi complémentaire actif, ciblant ses actions solidaires, principalement mais pas uniquement en direction de l’enfance en difficulté, veillant à ce que les fonds remis profitent directement aux personnes en difficulté, et évitant de procéder autant que possible à des contributions aux innombrables « Organisations Humanitaires », parfaitement honorables, certes, mais soumises à l’obligation d’une infrastructure lourde et coûteuse en fonction de leur taille et leur puissance.

En raison de sa structure décentralisée, dans laquelle chaque groupe local (appelé « Portique » ou « Vigilance ») a sa propre logique de fonctionnement dans le cadre général des Statuts de l’Association, des actions sociales sont réalisées localement car la connaissance du terrain est essentielle dans le choix des objectifs. Chaque Portique ou Vigilance, en fonction des besoins locaux et de ses disponibilités financières procède donc à des dons parfaitement ciblés. Les fonds proviennent dans leur grande majorité, des économies faites sur les coûts des manifestations organisées tout au long de l’année. Ainsi, tout participant à une manifestation locale (ou « Sartorie ») contribue en général de façon indolore à alimenter la caisse du Portique ou de la Vigilance en vue d’une ou plusieurs actions sociales.

De plus, le Conseil d’Administration (ou « Chancellerie ») de la Compagnie du SARTO, dont les fonds sont alimentés par une quote-part des cotisations annuelles, disposant de fonds plus importants que les Portiques ou Vigilances, procède à des opérations plus lourdes, veillant toujours à opérer au bénéfice direct des personnes dans le besoin.

En voici deux exemples :

♦ Grâce à l’action de notre Compagnon Chancelier Fernand COULON, Major-Prime (président) du Portique de la Vallée du Rhône, suite à la catastrophe de Vaison la Romaine, il a été rendu possible que deux orphelins de familles différentes, ne soient pas confiés à la DASS, mais chacun à une jeune soeur, et grâce à Fernand, tous les ans, il a été remis au nom du Sarto une somme pour l'éducation des ces enfants qui sont devenus un peu les nôtres. Ces enfants sont maintenant tirés d’affaire et sont maintenant en activité, ayant chacun trouvé sa voie et son métier.

♦ Autre exemple, plus actuel : Nous avons doté un enfant handicapé moteur d’un chien d’accompagnement qui lui permet de vivre plus normalement en l’aidant à se déplacer. Ce chien est devenu son compagnon de vie, lui permettant de ne plus utiliser son fauteuil roulant mais de se déplacer sur ses jambes ! De plus, en l’absence d’établissement scolaire public acceptant cet enfant handicapé, nous assumons la moitié des frais annuels de scolarité de cet enfant dans un établissement privé spécialisé, lui permettant ainsi d’acquérir une formation adaptée à son handicap. Il est devenu un peu notre protégé, ce qui permet d’aider sa maman qui élève seule cet enfant avec des moyens financiers très réduits.

Tels sont l'action et l'esprit de la Compagnie du Sarto.